Fabrication de sous-verres personnalisés, gravés au laser

Comme à chaque week-end de Pâques depuis une dizaine d’années, je vais retrouver mes amis et ma famille en Limousin, et c’est toujours la bonne occasion pour se mettre une belle race 🙂

Cette année, j’ai décidé de fabriquer des sous-verres pour l’ami Geo (http://vivrealarochette.fr), et y inscrire les principales spécialités de chez lui lorsque vient Pâques.

Les sous-verres mesurent 10cm de diamètre. Je les ai découpés à la fraise de 2.5mm, et gravés avec le laser.

1. Conception

Pour la conception, j’ai utilisé Inkscape (https://inkscape.org)
J’ai dessiné mon cercle de 10cm, mis en place mes textes. Ah tiens, au passage, voici comment courber un texte dans Inkscape:
– Il faut d’abord le transformer en chemin (menu Chemin > Objet en chemin)
– Aller dans Chemin > Effets de chemin
– Cliquer sur le + pour ajouter un nouvel effet de chemin, et choisir « Courber ».
– Jouer avec les différentes méthodes de courbure (manuelle, liée à un chemin…)

Une fois que mon dessin est prêt, je l’exporte au format PNG, en noir et blanc.

inkscape

2. Découpe

Mon laser n’étant pas assez puissant pour couper du MDF de 3mm, j’ai fait la découpe avec Cambam et une fraise de 2.5mm.

3. Préparation du G-Code pour graver l’image PNG

Pour générer du G-Code à partir d’une image non vectorielle, j’ai écrit un programme en C# qui lit l’image, et écrit les commandes G-Code dans un fichier texte. Il reste des choses à perfectionner, mais il fonctionne plutôt bien 🙂

PicGCode

4. Mise à zéro de la machine pour le laser

Une fois mes disques découpés, mon G-Code préparé, il n’y a plus qu’à les graver!
Par contre, le module laser est décalé par rapport à la fraise, donc il fallait remettre les choses à zéro avant d’attaquer.
Pour ça, j’ai fait un petit G-Code à la main, qui me dessine au laser un cercle de 10cm de diamètre. Après, je n’ai plus qu’à placer mon sous-verres dans le cercle et je suis sûr de sa position 🙂

Shapeoko, préparation gravure laser
Positionnement du disque après la mise à zéro de la machine

5. A l’attaque!

Hop, la phase la plus excitante: la gravure!

Le faisceau laser m'impressionnera toujours...
Le faisceau laser m’impressionnera toujours…
Universal G-Code Sender
Universal G-Code Sender
Petite photo prise entre deux allumages du laser
Petite photo prise entre deux allumages du laser
Et voilà la série de sous-verres :)
Et voilà la série de sous-verres 🙂

6. Vernissage

Alors certains diront qu’il ne faut pas vernir un sous-verre, parce que son but premier est d’absorber les gouttes de condensation et de pinard qui pourraient couler à l’extérieur du verre. Mais super, quoi, une fois taché, ton sous-verre est… taché.
Alors j’ai pris la liberté de passer deux couches de vernis, et j’avoue que le rendu n’est pas trop dégueu. Par contre, à la lumière, en le regardant de profil, on voit quelques coups de pinceaux. Je devrai perfectionner ma technique de vernissage…

Première couche
Première couche
Seconde couche
Seconde couche

Visualiser les fichiers STL

J’ai remarqué qu’il n’était pas toujours évident d’avoir un aperçu facile et rapide d’un lot de fichiers STL.

Dans les outils que j’ai pu trouver, il faut importer chaque STL pour pouvoir le visualiser. Alors je ne me suis pas démonté, j’ai fait le mien.

On lui donne un répertoire, qu’il scanne récursivement à la recherche des fichiers STL. Le tout apparait dans une liste, et on peut rapidement passer d’un modèle à un autre sans se prendre la tête.

Le programme a été écrit en C#, et s’appuie sur la librairie VTK : un monstre outil pour visualiser tout et n’importe quoi facilement. A l’époque, je l’avais utilisé en C++ pour construire des modèles 3D à partir de séries d’images DICOM (issues d’IRM ou de scanners). Là, pour le C#, j’ai utilisé le portage Activiz.NET.

On peut afficher seulement les surfaces, surfaces et arêtes, arêtes seules, ou rien du tout (mais ça perd un peu de son intérêt).

La caméra est pilotable avec la souris :

  • clic molette + drag ->pan
  • clic gauche + drag ->rotation
  • molette -> zoom

Télécharger DirtySTL Viewer

Sources: https://github.com/toxnico/dirty-stl-viewer

dirty_stl_reader_2 dirty_stl_reader_1

Exploiter la barre des tâches de Windows 7

Vous l’avez sûrement remarqué, depuis Windows 7, les boutons d’application de la barre des tâches ont quelque peu évolué. Mais comment exploiter ces nouvelles capacités, comme par exemple l’affichage d’une progressbar dans la barre des tâches?

Il faut utiliser l’API de Windows… Mais comme chacun sait, l’appel de fonctions non managées depuis .NET est plus que chiant.

En faisant une petite recherche, j’ai trouvé une bibliothèque fournie par Microsoft, utilisable directement sous .NET : WindowsAPICodePack.

Du coup, pour définir une progressbar à 20% dans l’icône de l’application, il suffit d’un: TaskbarManager.Instance.SetProgressValue(20, 100);

Classe, non ? Il n’y a plus qu’à intégrer ça dans la boucle de votre traitement et c’est tout bon.