Surfaçage du plateau de la fraiseuse

Ce week-end, j’ai fait quelque chose que je voulais faire depuis longtemps: mettre à niveau le plateau de la machine. Depuis le début, il présentait des variations de niveau, jusqu’à 0.6mm en plus ou en moins.

Alors pour graver des circuits imprimés ce n’est pas grave (paradoxalement) grâce à l’outil d’autoleveling de bCNC qui compense les variations de hauteur. Mais pour de la découpe standard de bois par exemple (dont la surface n’est pas conductrice, jusqu’à preuve du contraire), un coup il va rester de la matière en bas, ou alors la fraise va carrément attaquer le plateau de la machine…

Bref: pas bien!

J’ai trouvé sur ebay une fraise à surfacer de 21mm de diamètre, avec une queue de 6mm.

fraise-surfacage
Fraise à surfacer de 21mm
Fraise à surfacer de 21mm
Vue de dessous

Je crois que j’en avais parlé dans un précédent article, mais j’ai un problème avec les queues de 6mm: elles ne sont pas correctement serrées dans la pince de 1/4 de pouce (6.35mm). Jusqu’à présent j’étais contraint d’enrouler du papier alu autour pour compenser les 0.35mm et pouvoir serrer la fraise correctement… Pas génial comme truc. Mais avec la défonceuse, une pince de 8mm était livrée, et j’ai trouvé sur ebay également un adaptateur 8mm->6mm. C’est juste un cylindre de métal fendu qu’on enfile autour de la queue (de la fraise, bande de cochons!) avant de l’insérer dans la pince. Et ça marche du feu de dieu.

Enfin un élargisseur de queue qui marche!
Enfin un élargisseur de queue qui marche! (bon, ça la passe de 6mm à 8mm…)

J’ai utilisé l’outil d’autoleveling de bCNC pour mesurer les écarts de hauteur maximums, en déplaçant une chute de circuit imprimé sur la surface pendant le sondage. L’écart max étant de +-0.6mm, j’ai fraisé toute la surface à -1mm, et je me retrouve désormais avec une surface bien parallèle aux axes X et Y de la machine.

CQFD.

Une belle table bien plane!
Une belle table bien plane!