Fraiseuse CNC opérationnelle!

Ça y est, l’assemblage est terminé, et j’ai enfin pu tester cet engin!

Fraiseuse CNC Elle est belle hein 🙂

Les prochaines étapes sont :

  1. Fixer une planche sur le chariot, que je vais fraiser pour faire le niveau.
  2. Mettre en place une sorte d’étau pour maintenir la pièce à usiner (ce sera mieux que les deux serre-joints 🙂
  3. Solidifier l’axe X en éloignant les barres (5cm, c’est pas assez, et le poids de la dremel donne pas mal de jeu d’avant en arrière.
  4. Faire des renforts aux deux montants pour éviter le jeu de gauche à droite. Actuellement, c’est assez rigide (contreplaqué de 8mm) mais autant le renforcer, c’est pas plus cher…
  5. Configurer Marlin pour lui faire accepter des coordonnées négatives.

Je me suis rapidement initié à CamBam pour faire un premier test : graver un carré de 20x20mm:

IMG_8360Pas mal! Alors je suis allé plus loin et gravé le prénom de ma femme pour l’impressionner :

IMG_8363IMG_8364Autant dire qu’avec ça je l’ai emballée direct! Tiens ma puce, un cadeau: blam!

Et comme dit Babozor : les commentaires et les insultes sont toujours bienvenus!

Les plans solidworks 2014 sont disponibles ici pour les motivés.

 

La pensée du jour

Il y a une chose qui revient souvent lorsque je parle d’impression 3D avec des gens qui ne connaissent pas ou peu le domaine, c’est « t’as vu, il y a des mecs qui font des armes avec! »

Oui, ben oui, qu’est-ce que tu veux que je te dise… Les américains sont comme ça, tu leur donne un outil, ils en font un flingue, et tu leur donnes un flingue, ils s’en servent… Soit dans un club de tir, ce qui est un moindre mal, soit à l’école, dans la rue ou au cinéma, ce qui n’est pas top… Et même plutôt déprimant en fait.

Personnellement, imprimer le fameux liberator ne m’intéresse pas, et je n’ai même pas envie d’en récupérer les plans pour voir comment il est fait.

Du reste, j’aurais bien trop peur qu’il m’explose à la gueule en appuyant sur la gâchette! Rappelons que l’imprimante 3D est avant tout un outil de prototypage Même si on peut évidemment (et heureusement!) fabriquer des pièces utiles et assez solides pour être utilisées, quand on commence à mettre des balles là-dedans, il y a de très violentes contraintes mécaniques qui entrent en jeu. Et je n’ai pas vraiment envie de tenter…
Donc OUI, je sais que certains fabriquent des armes, et NON, ça ne m’intéresse pas.

Il y a tellement de choses plus intéressantes à faire avec une telle machine! D’autres machines par exemple 🙂

En parlant de ça, la fraiseuse avance toujours, j’ai dû remodéliser certaines pièces qui n’allaient pas, ou qui rendaient la machine difficile à démonter.
En tout cas, j’ai vraiment hâte de la faire enfin fonctionner.
Et récemment, je suis tombé sur ces deux sites :

http://www.wikihouse.cc

wikihouseCe projet de maisons open source en bois m’a littéralement troué. On a tout ce qu’il faut pour construire des maisons à moindre coût et qui tiennent la route!
Alors avec ma future fraiseuse, je ferai une cabane à oiseaux, et si je suis fou, j’en ferai une autre qui pourra attaquer du contreplaqué full-size, et qui sait, je ferai un local pour la mettre! Tu te fabriques des outils pour fabriquer des outils pour fabriquer les locaux dans lesquels tu mets ces outils… Sans déconner…

https://www.opendesk.cc

opendeskAvec les plans disponibles librement sur ce site, hé ben on peut fabriquer les meubles qui vont équiper la maison susmentionnée… Enorme.

Alors Cody, plutôt que de faire des flingues, tu ferais mieux d’utiliser ton cerveau et tes machines pour faire des maisons…

L’alimentation fonctionne, et l’axe Y aussi

Pour l’alimentation de PC, c’était bien ça : raccorder le fil vert à la masse.

J’ai dans l’ordre :

  • Connecté l’USB de l’Arduino sur mon PC
  • Envoyé un Marlin tout propre sur l’Arduino
  • Connecté le 12 V de l’alim sur le RAMPS (alimentation éteinte)
  • Connecté le moteur de l’axe Y sur le RAMPS (fil bleu à gauche)
  • Croisé les doigts
  • Allumé l’alimentation

Pas d’explosion, pas de fumée, pas d’odeur de chaud. Première étape->done!

Ensuite, depuis Repetier-Host, j’ai envoyé une commande de déplacement Y. Il ne s’est rien passé. Dans le log, le message Error:Printer stopped due to errors. Fix the error and use M999 to restart.

En cherchant, il se trouve que Marlin bloque volontairement toute action si une thermistance n’est pas connectée au niveau de l’extrudeur. Sauf que perso, je n’ai pas d’extrudeur, donc je m’en tape totalement. Donc dans Marlin, j’ai désactivé tous les TEMP_SENSOR en les mettant à 0 :

Je rebalance une commande de mouvement Y, et ô miracle, le moteur se meut (oui, comme les vaches). Il se meut, mais juste un petit peu à chaque fois. Normal, je n’ai pas du tout touché au paramètre DEFAULT_AXIS_STEPS_PER_UNIT

Après 4 ou 5 tests de calibration, je suis arrivé à trouver le bon nombre de pas par mm : 2560 (oh ben merde, comme l’Arduino!).

Par contre, attention! il ne faut pas oublier de diminuer DRASTIQUEMENT la vitesse maximale (DEFAULT_MAX_FEEDRATE) des axes! Sinon, tu as vite fait de retrouver ta femme tétanisée et ton chat accroché à la poutre du plafond à cause du bruit du moteur. Je l’ai descendue à 3mm/s et on n’est pas mal du tout.

Un peu d’huile dans l’écrou de guidage et les paliers, et ça couine moins 🙂

Recycler une alimentation de PC

Hier après-midi, j’ai voulu tester le moteur de mon axe Y en le connectant au RAMPS. J’ai un vieux PC dans le garage, dont j’ai récupéré l’alimentation pour fournir du 12V à la carte.

Pour information, les codes couleurs sont:

  • Jaune : +12V
  • Rouge : +5V
  • Orange : +3.3V
  • Noir : masse
  • Bleu : -12V

Je branche l’alim au secteur, je l’allume, et… rien. Bon. Je m’assure qu’il y a du 230V dans le câble, c’est ok. Je me dis que l’alim est HS, même si ça m’étonne un peu, et je décide d’en acheter une neuve le lendemain (aujourd’hui, donc).

Par acquit de conscience, je fais une petite recherche dans google pour voir s’il y a une fonction spéciale dans les alimentations ATX, qui les couperait lorsqu’elles ne sont pas reliées à une carte mère ce PC. Hé bien figurez-vous que oui!

Je suis tombé sur cet instructable qui explique comment simplement faire fonctionner une alimentation sans carte mère. Il faut identifier le fil vert du connecteur principal (celui à 20 broches), et le mettre à la masse. C’est tout! Je vais essayer ce soir et enfin faire tourner ce moteur 🙂

CNC, le plateau Y et les écrous sans jeu

Doucement, mais sûrement… J’ai refait les pièces qui coulissent sur les deux barres Y, pour qu’elles glissent mieux. Je me suis inspiré de ceci : http://www.thingiverse.com/thing:24990. C’est un palier linéaire avec une surface de contact réduite, et du coup on arrive à avoir peu de jeu pour quelque chose qui coulisse plutôt pas mal.

Les pièces ressemblent maintenant à ceci :

pseudo roulementEt tiens, l’autre fois je parlais des écrous sans jeu pour le guidage par tige filetée, alors voilà à qui ça ressemble:Ecrou sans jeu 1Les deux écrous sont plaqués l’un contre l’autre avec les deux boulons M3, ce qui évite le jeu.

Ecrou sans jeu 2Le plateau Y assemblé :

Moteur Y Y général

Bientôt l’axe X!

 

 

CNC, vue générale

Les kits RepRap se vendant très bien au bon coin, l’imprimante a été assez mobilisée ces dernières semaines… J’ai avancé dans le design de la fraiseuse avec SolidWorks, et voici ce que ça donne.

cnc 1cnc 2

Je me suis dit que ça pourrait être pas mal d’avoir des crans pour régler la hauteur de base du support de la Dremel. Voici la tronche des supports des deux barres X :

support barres x

J’ai dû décaler le moteur et revoir le design des pièces qui  coulissent sur l’axe X, parce qu’avec ces supports de barres, ça posait un problème évident…

Et j’ai ENFIN pu imprimer ces deux pièces hier soir :

coulisse x

Fraiseuse CNC

J’ai commencé à construire une fraiseuse CNC.
L’idée, c’est de graver ou sculpter du bois, et pouvoir graver des circuits imprimés alors j’ai investi dans une mini perceuse genre ça.

Je vais monter une machine dans le même esprit que ma Prusa i3 qui, au lieu de l’extrudeur,  va balader la mini perceuse dans les axes x, y et z.
Pour le design, je me suis inspiré de cette photo, dont je n’ai malheureusement pas pu me procurer les plans…

CNC-300x243Merci Lille Makers, cette photo était vraiment inspirante 🙂

Alors j’ai modélisé la machine dans les grandes lignes, et je me suis attaqué au support Z de la mini perceuse. Je n’ai pas de perceuse sur colonne, alors pour avoir un alignement précis des axes, j’ai préféré imprimer des pièces, fixées sur du contreplaqué de 8mm.

Voici le résultat :

Support Dremel

J’ai utilisé deux tiges en alu de 8mm pour le guidage, et une tige filetée de 8mm pour l’entrainement (associée à un système maison d’écrou sans jeu, que je vais détailler plus tard).