Module SD universel pour Reprap: premier test grandeur nature !

Après une longue phase de debugging et d’incantations aux dieux de l’électronique, j’ai finalement osé tester mon petit montage sur l’imprimante 3D! (rappel des faits)

J’avais une boîte à imprimer pour madame, et j’ai profité de l’occasion pour essayer le bazar. Je ne vous cacherai pas qu’il y a eu quelques faux départs et réglages avant d’arriver à cette impression impeccable de 2h50 🙂

Le montage est connecté au port AUX1 de la carte RAMPS (connexion qu’on ne voit absolument pas sur cette photo…)

L’unique connexion se fait par 4 fils avec le port AUX1 du RAMPS. Ces 4 fils correspondent au +5V, 0V, Rx et Tx.

Donc ce module n’a pas besoin d’alimentation externe, ce qui est plutôt cool!

Et voilà une belle boîte pour ranger le mascara et autres poupouilles de salle de bain 🙂

Prototype de contrôleur à base de carte SD pour Teacup

Salut!

Comme je l’expliquais dans mon précédent article, je suis passé sur Teacup et mon contrôleur LCD/SD d’origine n’est pas compatible avec ce firmware. Et je n’ai pas du tout envie que mon imprimante 3D soit dépendante d’un PC pour pouvoir fonctionner.

Teacup gèrerait a priori la présence d’une carte SD, mais visiblement il  faut envoyer du G-Code pour lister les fichiers (via un PC, donc…), et l’ensemble n’est pas vraiment documenté. Même chose pour l’affichage.

Alors je me suis lancé dans la conception d’un contrôleur qui discutera avec le firmware de la machine, quel qu’il soit. Rien que ça, mon pote!

Idéalement, il disposera d’une interface web (ESP8266 powaaa!), mais pour le moment j’ai fait un proof of concept avec une Teensy 3.2, un afficheur OLED SSD1306 et un lecteur de carte microSD. Et le pire dans tout ça, c’est que ça a l’air de marcher!

Voici le montage en mode breadboard:

A gauche, l’écran, au milieu le lecteur microSD, à droite la Teensy, et en haut l’Arduino Mega 2560 (avec Teacup). Au dessus de tout ça, un sacré bordel de fils. A gauche, une résistance de 220Ω qui n’a rien à faire dans le montage, mais oh, je suis encore chez moi, non?!

La communication entre mon petit bazar et Teacup se fait par port série. Après l’envoi de chaque commande, le programme attend l’acknowledgement du firmware (un bête « ok ») avant d’envoyer la commande suivante.

Pour le moment, j’affiche juste la ligne courante sur l’écran, mais je vais faire évoluer ça pour afficher les températures et l’avancement de l’impression.