Gravure d’une image au laser

Bon, j’ai corrigé l’inversion de l’axe Y 🙂

Après une longue, très longue réflexion, j’ai réussi me décider sur une photo à graver pour tester les niveaux de gris:

Charlotte Gainsbourg
La belle Charlotte

 

Après une heure de bzzzzzz bzzzzz bzzzz,  voici le résultat:

Charlotte
Pas très constrasté… 80mm de large. Et de vilaines lignes horizontales… Impulsions de 80ms

Le résultat, malgré une résolution de 4 points par mm, n’est pas sublime.

J’ai modifié mon programme pour tracer des lignes à 45°. Après tout, c’est le mouvement « natif » de la machine: pour avancer à 45°, on n’a qu’un moteur à tourner. Le 2ème effectue seulement les décalages.

Charlotte
L’image fait 50mm de large. Résolution de 4 points par mm. Cliquer sur la molette pour l’image en haute résolution. Impulsions de 120ms.

C’est vachement plus joli et contrasté! Je réessaierai à 100ms pour voir si on distingue mieux les nuances.

Et quelques plans de la bête en activité:

_IMG_0456_1024x682

Les vis d’entrainement avaient tendance à se barrer, alors j’ai ajouté cette pièce, qui permet de les maintenir sur l’axe des moteurs:

capot entrainement

 

Support laser
Un support un peu moins artisanal pour le module laser

 

Faisceau laser
Envie d’y mettre un doigt?

 

L’instant sécurité de tonton Nico

class4Le laser utilisé est une diode laser de longueur d’onde 445nm et de 1.5W. C’est un laser de classe 4, et selon Wikipedia:

Classe 4 : lasers qui sont aussi capables de produire des réflexions diffuses dangereuses. Ils peuvent causer des dommages sur la peau et peuvent également constituer un danger d’incendie. Leur utilisation requiert des précautions extrêmes.

Alors lunettes de protection et surveillance sont de mise!