Dirty Feed Reader

Récemment, une nouvelle m’a bien attristé : Google va fermer Google Reader. Et merde, me suis-je dit.

Je suis un consommateur régulier de flus RSS, et Google Reader était parfaitement adapté à mes besoins, notamment sur mon galaxy tab 2.

Je suis allé faire un tour sur le net pour voir quelles étaient les alternatives envisageables, et je suis tombé sur Feedly (dont j’avais auparavant entendu parler en bien). J’ai installé le bidule sur la tablette.

  1. Magnifique: j’entre seulement mon adresse gmail, et il m’importe tous mes flux.
  2. Je m’émerveille devant la présentation des flux. Visuellement, ça pète!
  3. J’explore un peu, et je ne comprends RIEN. Pourquoi m’affiche-t-il les articles de façon aléatoire? Ce que je veux, c’est simplement avoir la liste de mes flux, la liste des articles, et rien de plus… Feedly est trop compliqué pour moi… Visuellement superbe, mais à mes yeux inutilisable.

Ça me démangeait depuis un moment de développer mon propre lecteur de flux RSS, alors c’était l’occasion.

J’ai donc développé ce lecteur en gardant la même structure: des répertoires, et des flux rangés dedans.

A côté de ça, je me suis amusé à implémenter une authentification OpenID. Bon ok, le seul fournisseur d’identité en place est pour l’instant… Google… Mais ça marche! Plus besoin, donc, de remplir un formulaire d’inscription avec nom d’utilisateur et mot de passe. Un bon gain de temps pour se créer un compte 🙂

Je suis globalement satisfait de ce programme; il reste à peaufiner l’interface pour les tablettes et ce sera parfait!

J’ai écrit une fonction pour importer un fichier opml, histoire de récupérer la liste des flux actuels de Google Reader.

Pour ceux que ça intéresse, c’est par là!

Todo machine : la machine à gérer des listes

Voici une nouvelle application web qui va nous, vous, enfin en tout cas me aider à gérer des projets, sous forme de todo lists : la todo machine.

Le système se veut volontairement simple, avec deux niveaux : projet et tâche. Un projet contient des tâches, point.

 

En sélectionnant un projet, on voit la liste des tâches apparaitre :

Pour marquer une tâche comme terminée, il suffit de cliquer sur la petite coche verte. La tâche devient transparente et est envoyée à la fin de la liste. En cliquant à nouveau, on la réactive. Il est possible de saisir une description précise de la tâche :

 

Les tâches sont triées par ordre alphabétique, donc pour ajouter une notion de date, il suffit d’écrire par example 2012-12-05 : titre de la tâche. Pas de prise de tête.

Perso, j’ai quelques projets à gérer en parallèle, et cette petite application m’est bien utile. On n’est jamais mieux servi que par soi-même…

Evidemment, cette application a été développée dans le framework Mozaic, comme d’hab.

Ca me fait penser… Il faut que je mette à jour le wiki, car les choses ont pas mal évolué… Hop, une nouvelle tâche pour le projet Mozaic !

Je vais aussi noter de faire les traductions à l’occasion…

Audacious : enregistrer ses bookmarks sur son propre serveur

Je viens présenter la 1ère application concrète développée autour du framework Mozaic.

C’est une idée que j’avais eue il y a un moment, lorsque delicious.com menaçait de fermer, d’être racheté, enfin on ne savait pas trop. En tant que fervent utilisateur, je me suis dit qu’il serait intéressant de développer ma propre plateforme de stockage centralisé de bookmarks.

Je l’avais commencé avant d’avoir développé Mozaic, et la chose s’était tassée.

Là, comme Mozaic est stable, je m’y suis relancé, et voilà le résultat.

Fonctionnalités :

  • multi-utilisateurs
  • tags
  • bookmarklet intégrable dans le navigateur, pour l’ajout rapide d’un nouveau bookmark
  • système de gestion d’accès aux fonctionnalités (hérité du framework Mozaic)
  • import de bookmarks depuis delicious ou firefox (pas testé avec d’autres navigateurs, mais l’implémentation est simple)

 

Mozaic framework : un environnement de développement pour PHP

C’est un sujet sensible… Si je souhaite développer un site, public ou privé, en PHP, comment m’y prendre ?

Alors pour des choses standards, des blogs par exemple, il existe moultes plateformes : WordPress, Drupal, Dotclear, Joomla (soyons fous).

Pour ma part, pour mon autre blog flexqueries.org, j’ai commencé avec Dotclear. C’était avant la version 2, et les fonctionnalités et extensions étaient assez limitées.

Puis est arrivé Joomla. Pratique, modulaire, mais… Lourd, vraiment lourd. Des temps de réponse vraiment pas top, et une architecture certes polyvalente, mais vraiment hardcore.

Il tourne actuellement sous Drupal, qui est un environnement assez riche, que j’ai trouvé un peu difficile à aborder au départ. Mais la documentation et les contributions sont nombreuses, et j’ai fini par assimiler les principes.

J’ai même osé écrire mon propre plugin, un truc qui affiche le contenu d’un répertoire du serveur dans une page…

Enfin, j’utilise WordPress pour le blog Dirty Marmotte, qui semble finalement être le plus accessible pour les utilisateurs normaux (non informaticiens).

Comme je disais, tous ces environnements sont personnalisables, mais chacun a ses propres conventions, ses techniques de développement, et en ce qui me concerne, ça m’emmerde de devoir tout réapprendre pour chaque environnement, et de passer des heures avant d’arriver à faire un truc très simple, car obligé de passer par l’API. C’est frustrant.

 

J’ai donc préféré mettre à profit mon expérience de développeur Web pour créer mon propre environnement de développement, sans fioritures. Je l’ai déjà utilisé pour le projet Mozaic, et je l’ai soigneusement enrichi et généralisé.

Pour la structure, je dirais qu’il est MVC-friendly. J’entends par là MVC, mais si on veut faire quelque chose de simple, on n’est pas obligé de se taper le cheminement complet. C’est bête, mais ça peut faire gagner beaucoup de temps.

Pour l’accès à la base de données, j’utilise adodb, dont la qualité n’est plus à prouver.

Pour les templates, j’ai eu une expérience avec Smarty, mais il est assez lourd et surtout, surtout : il ne supporte pas l’héritage. Et ça, ça craint. J’ai donc opté pour Dwoo, et franchement je ne suis pas déçu. L’héritage est vraiment super, et il conserve une compatibilité avec Smarty, donc on n’est pas perdu 🙂

Pour les curieux, c’est ici : http://dirtymarmotte.net/wiki