Construction d’une RepRap

 

Depuis que je suis tombé sur ces articles barbus en 2010, je m’intéresse de près à l’évolution des imprimantes 3D. Mais jusqu’à il y a peu de temps, c’était une belle galère (et une belle facture) pour arriver à se procurer l’ensemble des pièces nécessaires à la construction d’une RepRap.

Enfin, ça se démocratise gentiment, et on a maintenant le choix :

  • Acheter une imprimante « clés en main », propriétaire (genre Cube, Ultimaker, MakerBot). Ça a l’air de bien marcher, mais ça coûte encore un œil et un bras (plus de 2000€ pour une MakerBot Replicator prête à l’emploi, 1200€ pour un kit Ultimaker à monter soi-même)
  • Opter pour une imprimante open source RepRap, et dans ce cas :
    • Se démerder pour trouver les composants chez différents fournisseurs et assembler sa machine
    • Acheter un kit complet chez un seul fournisseur, à assembler soi même.

En ce qui me concerne, j’ai opté pour le kit complet RepRap chez un fournisseur unique et français. J’ai choisi la Prusa Mendel I3, le kit complet m’a coûté 650€ (+20€ de frais de port, 9Kg de colis quand même).

Le colis part de chez eux (Toulouse) cet après midi.

Je tracerai ici l’évolution du montage et du calibrage de la bête, qui devrait tôt ou tard ressembler la photo en haut de l’article…